Pics d'Estaragne et de Cambielh Camp Pyrénées

Itinéraire
Du parking au pont de Val d'Estaragne (2079m), monter le sentier bien marqué rive G du ruisseau du même nom qui traverse les pelouses en direction du SSW vers le fond du cirque. Une trentaine de mètre au-dessus d'une confluence de 2 torrent (2195m), le sentier bifurque vers l'W en s'élevant plus fortement en direction de roches blanches qu'il contourne par la D pour repartir au S, puis le SW pour traverser une zone herbeuse et bosselée et aboutir à une cuvette (2400m) encombrée de gros éboulis. La traverser en visant le col d'Estaragne. Le sentier reprend progressivement une direction SW puis W pour atteindre des blocs granitiques (2570m). Continuer W puis SW vers le Pic d'Estaragne. Vers 2710m, le sentier s'élève vers une barre coupant le versant. A 2840m, on franchit cette barre pour continuer S. Dans une combe ou sont de grosses roches prendre SW le sentier franchit la barre pour atteindre la crête. Si l'on rate cette montée et que l'on poursuit sur un sentier encore marqué qui aboutit sur des éboulis très fins, sablonneux et pentus, les remonter sans atteindre la crête et escalader sur la D un conduit vers l'W, encore quelques pas d'escalade, un petit labyrinthe, encore de l'escalade qui nous ramène sur l'arête une dizaine de mètre à l'E du point prévu. Suivre à nouveau le sentier bien marqué pour l'ascension finale du Pic d'Estaragne.
Redescendre à l'W, puis SW pour atteindre le col (2922m). Continuer approximativement vers l'W en contournant par la D un des sommets qui précèdent le pic de Cambielh. Éviter un sentier à G se perd plus loin dans les pierriers. Le sentier revient ensuite vers l'arête, la suivre pour atteindre des dalles feuilletées assez lisses puis plus émiettées qui aboutissent au sommet (3157m).
Descente: Le sentier rejoint d'abord un col vers l'W pour redescendre en lacets dans le talweg. Il se dirige vers une croupe (2800m) au NNW où il reprend une direction NNE marqué par des cairns. Il atteint un petit lac (2563m) en-dessous duquel on passe rive G du ruisseau de cap de long.Contourner par la G le gros rocher et continuer de suivre les cairns jusqu'après une belle cascade où l'on repasse à gué rive D (2358m). Le sentier s'éloigne progressivement du ruisseau, toujours bien marqué mais souvent à travers de gros blocs de granite. Il surplombe longuement par suite de petite mais pénibles montées et descentes toujours dans les éboulis de granite le lac de Cap de Long pour atteindre enfin le barrage. Redescendre ensuite par la route jusqu'au Val d'Estaragne (en stop si possible).
Conditions
Très belle journée dans l'ensemble, avec quelques voiles de cirrus puis quelques cumulus en fin de journée. Un petit vent rafraîchissant sur les sommets, mais une chaude température dans les vallons surtout l'après-midi.
Pour le terrain, on a rencontré tous les types de sentiers. du ,plus facile, au début dans le Val d'Estaragne, au plus difficiles ou il fallait vraiment escalader. mais qui nous a permis d'observer tous types de roches: schistes, ardoises, marbres et granites.
Commentaire

Boucle assez physique à cause de ses pentes assez raides, ses pierriers parfois roulants dans les schistes, parfois sautillants sur les blocs de granit, ses temps d'escalade et sa longueur. Le sentier non tracé sur la carte, ni balisé est relativement bien tracé et facile à suivre, sauf à l'approche de l'arête Est du pic d'Estaragne où un petit bout tracé nous conduit sur une pente assez raide de schiste sablonneux et aboutit sur une partie d'arête en cul de sac. Il nous a obligé à redescendre d'une vingtaine de mètre pour escalader un petit couloir pour atteindre l'arête un peu plus haut, passer un petit labyrinthe et rejoindre l'endroit où nous aurions du aboutir. Une première petite inquiétude pour ces dames. Vue magnifique et très méritée nous récompense au premier sommet (3006m). De celui-ci, nous apercevons le sentier qui nous reste à faire pour arriver au Pic de Cambielh. Aprés une légère remontée qui suit la redescente au col à l'W, le sentier se divise en 2 et choisissons le mauvais à gauche qui semble vouloir suivre l'arête mais s'égare dans les pierriers. Nous arrivons enfin à rejoindre l'autre un peu plus bas avec quelques difficultés sur les pierres instables ou les névés glissants. Puis, après quelques dalles plus impressionnantes que difficiles, nous atteignons le Pic de Cambielh. Toujours de magnifiques vues où l'on aperçoit dans le lointain, le cirque de Gavarnie et la Brèche de Roland, le Vignemale, le Pic du Midi de Bigorre et surtout l'objectif des prochains jours: Le Mont Perdu au dessus de son glacier.
Malgré des paysages toujours grandioses surtout lorsque l'on atteint le lac de Cap de Long, la descente et le retour au parking nous semble interminable, à cause du sentier escarpé puis une succession de montées et de descentes dans de gros blocs de granite pas toujours évidents à passer. Enfin le barrage se dessine et annonce la fin de la rando.
Un bar permet de nous y désaltérer, mais nous ne sommes pas encore au parking du départ. Heureusement, Jacques le rejoint facilement en autostoppeur pendant que nous commandons les rafraîchissements en récompense d'une longue mais inoubliable journée.

Date de la sortie
Dimanche 7 juillet 2019
Dénivelée (m)
1100
Difficultés
Encadrant(s)
Participants
Dominique, Geneviève, Jacques, Marc
Arrivée bien méritée au Pic d'Estaragne
Domnation au Pic Cambielh
Vue sur le cirque de Gavarnie
Longue descente vers et le log du lac de Cap de Long