WE-J3 L'Izoard en 2 temps

Itinéraire
Départ de l'auberge de l'Arpelin, hameau du Laus au dessus de Cervière. Monter au col de L'Izoard par la trace VTT. Au col, basculer dans le canyon coté Queyras et descendre par le sentier jusqu'à 2076m. Remonter par un chemin au parking et suivre le sentier en balcon sous le mélézin pour rejoindre le lac Souliers.
Descendre et rejoindre le col Tronchet (Belle vue sur un Single de rêve... ce sera pour une prochaine fois !) Finalement nous redescendons par un autre sentier sur Brunissard... puis remonter à l'Izoard cette fois par la route. retour au Laus par un magnifique single.
Conditions
Excellentes
Commentaire

Le récit de Dom ;)

Encore une magnifique journée pour aller visiter le Queyras. Nous partons tranquilou par la route pour se chauffer et  rapidement une piste roulante qui se transforme en un énoooorme poussage explosif. Yannick en fera une bonne partie sur la selle et Luc vaillant réussira quelques sections.

Ensuite nous partons sur un magnifique single en terre à flanc et sous la pinède qui nous amène à la route : que du bonheur.

Quelques lacets de bitume et nous sommes au col d'Izoard. Grande joie pour Luc qui n'y était jamais venu. Photos et c'est reparti.

Yannick avait repéré un ravin, nous plongeons dedans. La sente caillouteuse à souhait à requis toute notre attention mais sauvage sauvage le pilotage, c'est bon de se sentir vivant.

Au fond il faut attaquer un poussage pas désagréable qui nous ramène à la route.

Quelques tours de roues bitumeux et nous repartons sur un beau sentier ascendant qui nous mène au pied du lac de Soulier. Là encore, il y a celui qui pédale (une machine en montée, un chamois en descente) et ceux qui poussent pouf pouf ouuufff. Le lac magnifique avec de superbes paysages où nous faisons  pause miam miam et sieste bien mérités.

Ensuite direction le col du Tronchet pour voir le sentier des crêtes initialement prévu et découvrir le magnifique sentier lisse et confortable avec de belles épingles enroulées qui descend sur la bergerie de Soulier. Et là ça discute, vas y, vas y pas, si vas y retour plus long, si vas y pas on a vu d'en haut un beau sentier qui descend dans la vallée. Vas y pas et hélas au croisement mauvais choix. Sentier escarpé à souhait avec des épingles qui plongent dans le vide. Il faut porter le vélo à la descente. Et voui c'est ça le vélo de montagne, c'est l'aventure, c'est pas toujours pépouze. Mais nous on aime ça l'aventure. Au col on peut reprendre notre descente où la vigilance reste de mise.

Brunissard, bar, coca bien frais avant de rattaquer le col d'Izoard dans l'autre sens par la route. On débranche le cerveau et de nombreux coups de pédales plus loin le col où une petite attraction nous attend : une voiture œuvre d'art d'un italien, tout en carbone, qui vrombit et vole au-dessus du sol. La police l'attendait et discutait avec lui. Toi en Dacia excès de vitesse égal points en moins et amande, lui c'est presque félicitations de la police. Dur dur mais sympa le mec avec sa bagnole à 200 000 €.

On repart sur le single en terre de l'aller qui se transforme en magnifique mono-trace dans le maquis. Il faut rester super concentré mais c'est vraiment le top du top. Du vrai VTT koi.

Nous voilà à l'auberge pour une bonne pinte bien fraîche et bien méritée pour cette magnifique journée en montagne à vélo.

Le soir à l'auberge nous mangerons comme des rois, une sautée d'agneau de la ferme d'à côté mijotée des heures et des heures avec pommes de terre et carottes. Troooop boooon.

 

Date de la sortie
Samedi 28 mai 2022
Dénivelée (m)
1750
Difficultés
Distance (km)
35
Encadrant(s)
Participants
Dominique, Luc